Le calendrier apicole

Retrouvez au fil des mois les actions à mener.

Attention ces conseils doivent être adaptés au climat de votre terrain et à l’exposition des vos ruches.

Février

  • Vérification de la nourriture des colonies, on peut ouvrir trés peu de temps les ruches au dessus de 14°C.
  • Préparation, nettoyage, désinfection des plateaux fond de ruche pour la visite de printemps à venir.
  • Préparation des cadres de hausses
  • Révision du matériel.
  • Nettoyage du terrain.

Mars

  • Visite de printemps, à faire si la température est de 15° au minimum sans vent et avec du soleil, pour ceux qui ne connaissent pas cette pratique, réunion sur le rucher école.
  • Préparation des premières hausses, vérification des cires, montage des cadres, mélanger sur une hausse des cadres bâtis et des cadres neufs
  • préparation de deux ruchette.
  • Préparer, poser les piéges à Frelon Asiatique

Avril

  • Visites nombreuses sur le rucher, vérifier la construction et le remplissage des hausses, surveiller les essaims,
  • A l’atelier. Préparer au moins deux ruchettes garnies de cires, alternées avec des cires neuves,  préparer des hausses garnies de cires.
  • Les miellées ont commencées, pensez à l’approvisionnement en eau des abeilles.
  • Surveiller, alimenter en appats les piéges à Frelon Asiatique

Mai

  • Préparer la transhumance en préparant et sélectionant vos ruches, votre remorque et vos documents officiels :
  • poignées métalliques latérales.
  • fonds grillagés, aérés total.
  • attaches du fonds au corps. (Agraphes, Clips, etc)
  • porte d’entrée à petits trous (scotchées, ou bande de mousse bleue spéciale transhumance)
  • hausses scotchées au corps par de l’adhésif, ou agraphées.
  • Contrôle de la remorque. Roues principales, roue de secours ou kit anti crevaison, vérification du chassis et des essieux, des ridelles et surtout de l’état des sangles d’arimage.
  • Surveiller, alimenter en appats les piéges à Frelon Asiatique. Sur tous vos ruchers sédentaires et de transhumances.

Juin

  • C’est la récolte de printemps.
  • Apport d’eau fréquent
  • surveillance accrue des ruchers et des ruches
  • Prudence et lutte contre les incendies. Toujours avoir un bidon de 5L d’eau et ou un extincteur (De voiture)

Juillet, Aout, Septembre (Le mois des traitements).

  • En Provence les massifs sont interdits à toute circulation et aux personnes.
  • Apport d’eau fréquent.
  • surveillance accrue des ruchers et des ruches.
  • Prudence et lutte contre les incendies, toujours avoir un bidon de 5L d’eau et ou un extincteur (De voiture).
  • Lutter contre le varroa
  • Médicaments avec une AMM et recommandés par les GDSA auquel vous êtes affilié.

Octobre

La visite d’automne est aussi importante que celle de printemps. C’est d’elle que dépendra la qualité et l’activité des colonies au cours de l’année suivante.

La récolte est faite, les hausses sont enlevées et nous pouvons donc :

  • Visiter toutes les ruches cadres par cadre.
  • Vérifier le couvain
  • La force de l’essaim (Faible, moyen ou fort)
  • La présence de nourriture (Miel et pollen)
  • Le nombre de cadres vides ou très sales.
  • Lutter contre le varroa
  • Médicaments avec une AMM et recommandés par les GDSA auquel vous êtes affilié.
  • Pencher les ruches vers l’avant pour évacuer l’eau de condensation.
  • Descendre les grilles d’entrées.

En fonction de cette visite, vous aurez a décider de :

  • Supprimer les essaims trop faibles en les réunissant avec des colonies fortes.
  • Nourrir (ou non) les essaims manquant de réserves..
  • Préparer ou prévoir le remplacement des cadres trop vieux, sales ou en mauvais état.

EN ATELIER :

  • Nettoyer, désinfecter les cadres de hausses.
  • Racler les débordements de cire et la propolis.
  • Eliminer les cadres douteux.
  • Stocker et souffrer les hausses pour hivernage et si possible faire des colonnes de hausses sur un support à l’air libre sous un auvent avec grillage haut et bas de la colonne il servira comme anti nuisible, un courant d’air doit circuler dans la colonne. Ne pas oublier de proteger contre la pluie.
  • Possibilité d’utiliser des produits anti-fausse teigne comme le B401 ou autre.
  • Nettoyer, désinfecter tout le matériel d’exploitation et les outils.
  • A ce stade de la saison, nos vareuses ou combinaisons ont certainement besoin d’un bon lavage et d’une désinfection.